Brooks, un patrimoine vivant

Brooks, un patrimoine vivant

Après la perte tragique de son cheval, JB Brooks emprunte un vélo pour se rendre au travail. Il est excité par les possibilités de ce nouveau mode de transport ingénieux, mais peine à être assis sur sa selle en bois dur, il se promet de faire quelque chose.

A l’automne 1882, il dépose le premier de ses nombreux brevets : une selle de bicyclette en cuir. Forte de cette innovation, la société se développe rapidement et nombre d’autres articles cyclistes voient le jour : vêtements, bagages… Chemin faisant, la marque devient synonyme d’artisanat de haute qualité.

Depuis les années 20, Brooks a coutume de dire que « l’homme sage doit faire preuve de prudence dans le choix de sa monture». Une selle doit être adaptée à la fois au pilote et à sa machine, au style de conduite et aux terrains empruntés. C’est pourquoi la marque en propose une collection impressionnante.

 

 

Sacoches de bicyclette et sacs de selles sont également développés depuis les origines de Brooks. En 1910, John Boultbee et son fils Wilfred Mason Brooks déposent deux brevets relatifs à l’amélioration des bagages cyclistes. Leur innovation garantit une meilleure répartition de la charge sur les bretelles et ainsi une plus grande stabilité du sac durant le pédalage. La ceinture « Sam Browne » est désormais présente sur la plupart des sacs à bandoulière de la marque.

barbican_4-fasten_andreas_037_w800_h600_vamiddle_jc95

Barbican Bag

Savoir-faire traditionnel et techniques de façonnage du cuir sont transmis d’une génération à l’autre, les artisans de Brooks utilisent encore aujourd’hui certaines machines des années 40 et 50.
Chaque élément est amoureusement fabriqué à la main à partir de matériaux de haute qualité, à Birmingham pour le cuir et en Italie pour les toiles de coton.

 

Immagini 3670
Immagini 3652

 

Picwick Bag

 Immagini 1246

Hampstead Bag

Immagini 1237